Home

De l’impuissance à l’autonomie : évolution culturelle et enjeux identitaires des minorités canadiennes-françaises dans les journaux et la littérature pour la jeunesse de 1912 à 1944

Show simple item record

dc.contributor.supervisor Dominique Laporte (French, Spanish and Italian Department) en_US
dc.contributor.author Poliquin, Laurent
dc.date.accessioned 2012-08-31T19:57:55Z
dc.date.available 2012-08-31T19:57:55Z
dc.date.issued 2012-08-31
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/1993/8594
dc.description.abstract Cette étude vise à déterminer dans quelle mesure des causes antérieures à la Révolution tranquille expliquent la nouvelle organisation sociale du Canada français, contrairement à l’idée selon laquelle les années soixante inaugurent une rupture identitaire amenant les Canadiens français à l’extérieur du Québec à ne plus se considérer comme issus d’une nation canadienne-française commune. Durant le première moitié du XXe siècle, plusieurs événements perturbateurs complexifient l’histoire des relations entre ces groupes minoritaires et ceux qu’elle perçoit comme les Autres : la majorité anglo-canadienne et les Canadiens français du Québec en situation majoritaire. Les crises scolaires en Ontario (1912), au Manitoba (1916) et en Saskatchewan (1931), ainsi que les crises de la conscription (1917 et 1944), ont chacune une incidence non seulement sur les rapports réels entre les minorités et les groupes majoritaires concernés, mais aussi sur les représentations qu’ils en ont dans la presse canadienne. Le dépouillement de quelques journaux des minorités canadiennes-françaises (Le Droit, Le Patriote de l’Ouest, La Liberté, La Survivance) publiés durant les crises provinciales ou nationales envisagées nous permettra de vérifier l’hypothèse selon laquelle elles contribuent, sous les formes qu’elles prennent dans la presse en tant que « moments discursifs » (Moirand), à préparer la rupture du Canada français de 1912 à 1944. Après avoir mis en évidence le contenu et les différentes formes du discours journalistique sur les relations entre les minorités canadiennes-françaises et les autres Canadiens, nous analyserons les discours relatifs à l’enfance (discours sur le parentage, les conditions d’hygiène, les mauvaises fréquentations, etc.) et ceux spécialement écrits à l’intention de la jeunesse canadienne-française. Ils nous aideront à suivre l’évolution de la littérature pour la jeunesse dans la presse, d’observer ce qu’elle tire des autres discours qui y circulent, comment elle conçoit sa fonction, souvent idéologique, dans la société, et la manière dont elle contribue au glissement identitaire qui s’opère graduellement jusqu’aux années soixante. en_US
dc.subject Canada français en_US
dc.subject Littérature pour la jeunesse en_US
dc.subject Conscription en_US
dc.subject Crise scolaire en_US
dc.subject Loi Thornton en_US
dc.subject Règlement 17 en_US
dc.subject Deuxième Guerre mondiale en_US
dc.subject Lionel Groulx en_US
dc.subject Henri Bourassa en_US
dc.subject Omer Héroux en_US
dc.subject Donatien Frémont en_US
dc.subject Victor Barrette en_US
dc.title De l’impuissance à l’autonomie : évolution culturelle et enjeux identitaires des minorités canadiennes-françaises dans les journaux et la littérature pour la jeunesse de 1912 à 1944 en_US
dc.degree.discipline French, Spanish and Italian en_US
dc.contributor.examiningcommittee Alan MacDonell (French, Spanish and Italian Department) Constance Cartmill (French, Spanish and Italian Department) Greg Smith (History) Jean Morency (Moncton) en_US
dc.degree.level Doctor of Philosophy (Ph.D.) en_US
dc.description.note October 2012 en_US


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

View Statistics