Show simple item record

dc.contributor.authorNguyen, Phi-Vân
dc.date.accessioned2019-07-04T18:15:16Z
dc.date.available2019-07-04T18:15:16Z
dc.date.issued2017
dc.date.submitted2019-07-04T18:09:00Zen
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1993/34016
dc.description.abstractLorsque l’État associé du Vietnam acquit son indépendance et qu’un référendum établit une République du Vietnam après son regroupement au sud du 17ème parallèle, le personnalisme communautaire devint l’idéologie maîtresse du gouvernement de Ngô Đình Diệm. Plusieurs observateurs critiques de l’époque dénigrèrent ce personnalisme comme une pâle imitation de la pensée originelle d’Emmanuel Mounier. L’objectif de cet article est de montrer, au travers du parcours intellectuel de deux missionnaires, Alexis Cras et Fernand Parrel, comment le personnalisme français s’est transformé pour devenir une pensée politique proprement vietnamienne.en_US
dc.rightsinfo:eu-repo/semantics/openAccess
dc.subjectHistoryen_US
dc.titleThe Vietnamization of Personalism: The Role of Missionaries in the Spread of Personalism in Vietnam, 1930–1961en_US
local.author.affiliationUniversité de Saint-Bonifaceen_US


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record